top of page

Le harcèlement des aide-ménager.es, une réalité bien trop fréquente.


Dans les milieux professionnels, le harcèlement peut se dissimuler dans de simples remarques ou peut être caché par l’utilisation d’un ton humoristique. Qu’il soit volontaire ou non, conscient ou inconscient, celui-ci est bien réel et peut avoir de graves conséquences sur la santé physique et mentale de l’aide-ménager.e.

Harcelé.e, vraiment ?

Le harcèlement peut prendre différentes formes. Celui dit « moral », se manifeste par exemple par l’insistance répétée du client envers son aide-ménager.e comme l’illustre parfaitement ce témoignage : « Quand je lui expliquais que la tâche qu’il me demandait était interdite, il me répondait souvent ‘’L’aide-ménagère précédente n’a jamais refusé une seule tâche, elle... ‘’ alors je me sentais obligée de m’exécuter », raconte une aide-ménagère. D’autres témoignages sont interpellant, comme l’explique cet aide-ménager : « Quand il était là, il venait plusieurs fois vérifier ce que faisais. Il me disait souvent ‘’Tu es vraiment sûr d’avoir utilisé du produit pour nettoyer la baignoire ?’’ ça me mettait mal à l’aise de devoir toujours prouver que j’avais bien fait mon travail ».

Sollicitations permanentes et irréalistes, reproches insidieux, remarques incessantes et répétées ou encore râleries et frustrations des client.es… C’est ce que beaucoup d’aide-ménager.es vivent au quotidien, et parfois chez plusieurs de leurs client.es.

Le harcèlement sexuel : parlons-en !

Le harcèlement sexuel existe au quotidien, sur tous les lieux de travail. Les chiffres sont affligeants ! Sur un échantillon représentatif (7363 enquêtes complétées ), 36,71% des femmes ont déjà subi des attouchements non désirés et 60,67% ont été victimes de violences sexuelles verbales !

En effet, le harcèlement sexuel ne se résume pas aux actes physiques. Ces témoignages d’aide-ménager.es sont plus parlants qu’un long discours. « Chaque fois que j’allais chez ce client, il me faisait des allusions sexuelles ou me racontait des blagues salaces… cela me mettait vraiment mal à l’aise », raconte une aide-ménagère. « Lorsque son mari n’est pas à la maison, la cliente trouve toujours l’occasion de se balader en petite tenue », explique un aide-ménager.

Plusieurs autres témoignages évoquent des scènes encore plus choquantes. « Le fils de mon client ne se gênait pas pour regarder un film porno pendant que je nettoyais sa chambre », ou encore « Il m’est arrivé que le client me propose de le rejoindre dans son bain », relatent deux aide-ménager.es. Une autre s’exprime sur le harcèlement physique qu’elle a vécu, « A chaque fois que je me rendais chez ce client, je savais qu’il allait essayer de me toucher les seins, c’était systématique ».

L’aide-ménager.e a souvent peur de réagir ou de parler, et ce, pour différentes raisons. Parfois à cause d’un sentiment de honte mais aussi souvent par peur de perdre son travail.


Ne pas respecter la vie privée… encore une forme de harcèlement


L’aide-ménager.e travaille dans la sphère privée, ce qui peut donner place à une familiarité déplacée.

Il arrive dans certains cas que le ou la client.e se permet.te d’ajouter l’aide-ménager.e sur les réseaux sociaux. Tout dépend de l’intention donnée à cette demande, mais le ou la client.e ne peut en aucun cas se permettre de harceler celle-ci ou celui-ci par le biais des réseaux sociaux.

Par exemple, un client qui se permettrait de commenter une photo d’une aide-ménagère en faisant une remarque déplacée sur sa tenue n’est pas un comportement acceptable.


Vous ne vous reconnaissez pas dans ces comportements ?


PARFAIT ! Mais vous pouvez encore en faire davantage : n’hésitez pas à sensibiliser les gens autour de vous !


Stop aux comportements inappropriés !

La meilleure façon de prendre soin de votre maison, c’est de respecter votre aide-ménager.e.


Commenti


bottom of page