La santé de votre aide-ménager.e passe aussi par vous.



Aide-ménager.e, un métier dangereux ? Pas si toutes les précautions sont prises, de votre côté comme du sien.


Produits ménagers, maladies, hygiène, température, tabac… faisons le point.


Un peu de chimie pour commencer…

Rien de bien compliqué, rassurez-vous.

  • Règle n° 1 : on bannit l’ammoniaque et l’eau de javel qui sont interdits lorsque vous faites appel à un.e aide-ménager.e.

  • Règle n° 2 : on supprime les aérosols (les ‘bombes’) et on les remplace par des flacons pulvérisateurs. C’est plus sûr pour tout le monde.

  • Règle n° 3 : on veille à laisser les étiquettes sur tous les produits.

  • Règle n° 4 : il ne faut jamais mélanger les produits d’entretien pour éviter les réactions chimiques qui peuvent s’avérer dangereuses.

Ce qu’il faut garder à l’esprit : les produits que vous utilisez de temps en temps, votre aide-ménager.e les emploie souvent, chez vous et chez d’autres clients. Les produits qui ne sont pas appropriés peuvent dès lors provoquer des troubles respiratoires et dermatologiques. En appliquant les quelques règles ci-dessus, on peut facilement les éviter.


Mieux vaut prévenir que guérir

C’est un vieux proverbe, plein de sagesse, et qui ne se démode pas. Il peut être appliqué de bien des façons.


Si vous-même ou un membre de votre famille êtes malade et contagieux, n’oubliez pas de prévenir votre entreprise de titres-services. Vous protégez ainsi votre aide-ménager.e et, par la même occasion, ses autres clients.


N’hésitez jamais à aérer votre maison avant la visite de votre aide-ménager.e. C’est d’ailleurs une excellente mesure sanitaire pour vous également. Et bien sûr, veillez à ce qu’il ou elle ait le nécessaire pour se laver et se sécher les mains.


Et en période de Covid-19 ?

En période de pandémie, ces règles sont plus que jamais nécessaires. Mais pas tout à fait suffisantes.


On vous demande également de prévenir si vous ou un membre de votre famille présente des symptômes, est en quarantaine ou en attente du résultat d’un test.


Pour votre santé et celle de votre aide-ménager.e, évitez tout contact rapproché. Ne restez pas dans la même pièce et respectez la distanciation ainsi que le port du masque. Bref, les mesures de protection en vigueur.


Pensez également à laver vos microfibres et chiffons à 60° C à chacun des passages de votre aide-ménager.e. Et enfin, si vous le pouvez, privilégiez les titres-services électroniques.


Vous trouverez toutes les consignes de sécurité, point par point, ici.


Un climat sain chez vous

Deux choses interviennent ici : la température et l’air ambiant.


Pour le confort et la santé de votre aide-ménager.e, veillez à une température adaptée à la saison et à ses tâches. Et tenez aussi compte de la météo pour les travaux à l’extérieur.


Le tabac est un sujet délicat, mais tout le monde sait que le tabagisme passif existe. Voici quelques règles de base à respecter : ne pas fumer en présence de l’aide-ménager.e et autant que possible dehors, aérer avant sa visite et l’autoriser à aérer pendant son travail.


Petite pharmacie de garde

Votre aide-ménager.e n’est pas à l’abri d’une coupure ou d’une brûlure. Indiquez-lui où se trouve votre armoire à pharmacie ou mettez une boîte de premiers secours à sa disposition. Il n’est jamais inutile non plus de laisser les numéros d’urgence en vue (y compris celui

du centre anti-poisons), par exemple sur le frigo.


Les accidents, non merci !

Les chutes sont malheureusement les accidents les plus fréquents et souvent les plus graves. Nous avons consacré deux articles à la prévention des accidents et des problèmes de santé des aides-ménager.es.


Le premier article donne toutes les pistes pour un environnement de travail sûr (votre domicile) et est disponible ici. Le second aborde le matériel d’entretien nécessaire à la sécurité et à la santé de votre aide-ménager.e. À lire ici. Des articles pleins de bon sens et de conseils malins (que vous appliquez déjà certainement en partie).


Bien communiquer, ce n’est pas sorcier

Votre aide-ménager.e doit, pour chacune de ses missions, s’adapter à un nouveau lieu et à des attentes différentes. On comprend vite que ce n’est pas ce qu’il y a de plus facile…


Si votre aide-ménager.e se sent à l’aise et en sécurité chez vous, il ou elle sera plus motivé.e et plus efficace. Et tout le monde sera content !


La base ? C’est le dialogue. N’hésitez pas à communiquer avec elle ou avec lui. Quand les choses sont claires et se passent dans le respect, tout est tellement plus simple !


En matière de sécurité et de santé, l’expérience de votre aide-ménager.e est précieuse. N’hésitez pas à en discuter ensemble.